Aurore Radieuse : Demi Brigade de Fusilliers Marins - DBFM

Marine FrançaiseCommandos MarineCentre Formation Marine

 

Radieuse  Aurore
Fusiliers marins de la DBFM

     
Radieuse Aurore    
     
   
 

Petit lexique de la Marine
et de la DBFM

   
   
  Pour commander    
   
 

Téléchargement
Quelques liens
Contactez nous
Ajouter à mes favoris
Ma page d'accueil
Infos légales
Accueil - Home

   

chapitre I : les jeunes se font les griffes
 

« Les qualités dominantes des hommes ne sont pas celles qu’ils laissent paraître, mais, au contraire, celles qu’ils cachent le plus volontiers ; car ce sont leurs passions qui forment véritablement leur caractère »

Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues - Maximes Posthumes -

 
EXTRAITS
 

 Je suis vieux, assis devant mon album de photos montrant des gamins souriants qui posent pour la postérité. Je regarde mes décorations, je lis mes citations et dans mes oreilles j’entends à nouveau le bruit du vent qui siffle dans les barbelés du réseau Maroc, et les rafales rageuses des MG 42 qui nous arrosent sans discontinuer ; les cris des blessés et des gars qui brûlent dans leurs engins en feu. La nuit ponctuée d’éclairs d’explosions et de sifflements d’obus. Je retourne en arrière car le monde dans lequel je vis m’est étranger, le mien est avec mes frères de combat qui ont disparu et les rares qui ont survécu.

Seules, la générosité, la chaude amitié et l’innocence à jamais enfuies me manquent, et j’attends la radieuse aurore qui me permettra de les rejoindre.

...

Un coin de France...

Dans un hurlement de pneus, le SO 30P « Bretagne » de l’Aéronavale, en provenance de Bizerte Karouba, toucha la piste d’Alger Maison Blanche. En cahotant comme un oiseau maladroit, l’avion se dirigea vers les bâtiments blancs de la marine, en face de l’aérodrome civil.

Les deux jeunes civils, genre adolescents boutonneux, qui descendirent avec les militaires en uniforme que l’appareil avait transportés, furent pris en charge par un second maître grognon qui les fit monter dans un camion « Ford Canada ».
Cet engin avait connu sans aucun doute les sables du désert pendant la dernière guerre. Dans un bruit de ferraille et de pignons martyrisés, il prit la route bordée d’eucalyptus en direction de Cap Matifou. C’était à l’époque la Mecque des fusiliers marins et des commandos, et cela portait un nom. C’était « Siroco », Cap Matifou pour les connaisseurs.

Toi qui lis ces lignes et qui a séjourné dans ce lieu où tant de fusiliers ont transpiré et juré, te rappelles tu la senteur chaude et iodée de ce coin de France à l’époque ?

...

Siroco !

Le centre de formation de la marine (CFM) est également le centre d’instruction des fusiliers marins et des commandos de la marine, proche d’Alger. Le soleil brille en ce jour d’avril 1960, mais n’arrive pas à réchauffer complètement l’atmosphère. La mer entoure sur trois côtés le centre ; son souffle profond et celui du vent venant du large, rythment la vie des anciens comme celle des bleus.

Les « bleus » en question venaient d’arriver, en civil, avec leurs bagages. Manifestement ils horripilaient le sous officier instructeur, un second maître au regard perçant et froid de cobra.

- Foutez vous en ligne ! Que je puisse vous compter et inspecter vos bagages.

....

La fin du cours de formation approchait et cela me faisait toujours quelque chose de quitter la bande que je venais de faire passer de la vie civile à la vie marine en deux mois bien remplis. Après les examens de capacité, vint le moment des affectations. Les dénommés Fred, Luc, Jo l’Algérois et l’inénarrable Dassier – communément appelé « Monsieur Dassier » – furent versés à l’Ecole des fusiliers marins, c’est à dire qu’ils changèrent seulement de baraquement.

Les autres furent ventilés dans les différentes écoles de spécialité de la Marine en métropole. Je leur serrai la main en leur souhaitant bonne chance et appris aux quatre futurs « saccos » que je ne les quittais pas, puisque j’étais nommé instructeur de leur peloton au cours de fusiliers…

Suite > Télécharger un extrait du livre Radieuse Aurore de Lucien Henri GALEA

 
   
 
 Pour commander :
 

   

Retour        Top

 

© 2007- fusiliersmarins.com