-

Les « têtes chercheuses »
du général Challe

     
Les "Têtes chercheuses"    
     
   
 

Baptême du feu
Danger, mines
Le djoundi solitaire
Déserter ou mourir
Une blessure bénigne
Récits, anecdotes > Suite

   
   
  Le bilan des opérations
Le temps de la haine
Le temps de l’espoir
   
   
  Pour commander    
   
 

Commander
Quelques liens
Contactez nous
Envoyez ce site à un ami

Ajouter à mes favoris
Ma page d'accueil
Infos légales
Accueil - Home

   
 

danger, mines
 
L’arme idéale c’est la mine

Automne 1960, secteur de Mila

De nombreux soldats de l’ALN ont été repoussés vers la Tunisie et le Maroc ; ils sont le plus souvent contenus par les barrages électrifiés et peu d’entre eux parviennent à s’infiltrer. Ceux qui restent sur le sol algérien sont contraints de compenser leur infériorité par le fractionnement de leurs unités et la mobilité. Ils vont concentrer leurs effectifs en des endroits choisis par eux pour y lancer des attaques contre les troupes françaises, ou encore, en commettant des attentats.

Certains de leurs officiers sont des sous-officiers de l’armée française en Indochine, ils ont été fait prisonniers et sont rentrés en Algérie nantis d’une solide formation politique mais aussi de guérilla. Ici pas de pièges en bambous ou de trous à tigres bardés de bambous acérés. L’arme idéale c’est la mine ou la bombe, comme ce fut le cas pendant la bataille d’Alger. L’arme psychologique tant prônée et éprouvée par l’oncle Ho. Elle frappait aveuglément les civils et les militaires. Les mines étaient placées sur les trajets de déplacement fréquents des troupes françaises.

Peu avant de partir pour l’Algérie, j’avais eu la très grande tristesse d’apprendre que Jean Pierre Sigrist, mon copain d’enfance et meilleur ami, venait d’être tué. Il servait comme appelé, sergent démineur. Il se trouvait sur le barrage de la frontière tunisienne lorsque la mine qu’il était chargé de désamorcer avait explosé entre ses mains. Mort pour la France à vingt et un ans…

J’eus durant mon séjour, l’occasion de faire la connaissance de ce type d’engins à deux reprises...
Suite > Commander le livre ci-dessous...

 
 Commander
 
 

   

Retour        Top

 

2005- © commandos-algerie.com