-

Les « têtes chercheuses »
du général Challe

     
Les "Têtes chercheuses"    
     
   
 

Baptême du feu
Danger, mines
Le djoundi solitaire
Déserter ou mourir
Une blessure bénigne
Récits, anecdotes > Suite

   
   
  Le bilan des opérations
Le temps de la haine
Le temps de l’espoir
   
   
  Pour commander    
   
 

Commander
Quelques liens
Contactez nous
Envoyez ce site à un ami

Ajouter à mes favoris
Ma page d'accueil
Infos légales
Accueil - Home

   
 

la mission
 
Pas de front... ni avant, ni arrière

 Tout d’abord, chaque Commando doit avoir sa « base arrière », ce qui est une vue de l’esprit, une habitude de langage héritée d’une époque révolue, où l’on se battait face à un ennemi connu, vêtu d’un uniforme reconnaissable, chacun se trouvant de part et d’autre d’une ligne de front bien évidente.

Ici, il n’y a rien de tel : la base arrière d’un Commando de chasse ne peut se trouver à l’arrière puisqu’il n’y a pas de front, et par conséquent, ni avant, ni arrière.

En fait, son cantonnement se situe, soit dans une mechta (village minuscule) isolée, choisie dans le territoire de chasse qui lui a été attribué, soit dans le djebel où l’on aménage un campement, à un emplacement judicieusement choisi pour pouvoir y aménager des défenses légères mais efficaces, et non loin d’un oued, afin de satisfaire aux besoins élémentaires en eau.

Chaque « base arrière »  ne sera utilisée en principe qu’une seule fois et durant quelques semaines, tout au plus quelques mois, afin que les commandos ne puissent s’engourdir et prendre des habitudes douillettes de micro garnison… Suite > Commander le livre ci-dessous...

 
 Commander
 
 

   

Retour        Top

 

2005- © commandos-algerie.com